Skip links

Laissez 50% du travail à vos clients !

Bonjour à tous,

Dans la dernière newsletter, je vous parlais de concept, et l’anti-blogging correspondant a été enthousiaste. Je vous en remercie chaleureusement (vous noterez l’absence de jeu de mot avec le temps qu’il fait…) !

Je vous propose aujourd’hui de vous perdre un moment sur la photo mise en avant sur cet article.

Je vous la remet ici – cliquez dessus pour vous y plonger sans perturbations.

Concept et pont entre deux mondes
« Street Music » – Fatima Salcedo

Contraste culturel apparent, harmonie des couleurs et vêtements qui font le lien entre deux mondes que l’on oppose trop facilement. Je précise que ce n’est pas une pub mais une photo d’Art.

Les meilleures com’ laissent 50% du travail au spectateur

Cette photo – tout comme les meilleurs supports de communication, recèle un message au moins et appelle le spectateur à faire le chemin qui mène vers son sens.

C’est tout un art justement, de créer une image sur ce principe et encore un autre que de baser toute sa communication autour de cette démarche participative. Pourtant…

Les marques qui savent le faire donnent un impact incroyable à leur message.

Pourquoi ?

Parce que le protagoniste (le prospect, le client, le partenaire, le collaborateur, le spectateur) s’implique immédiatement et ressent une véritable satisfaction à faire sa part du chemin dans cet échange. Et il sera d’autant plus fier de le faire savoir à son réseau, promenant ainsi sans violence ni tromperie votre marque avec lui.

Au final, tout repose sur votre connaissance de vos publics et sur la confiance que vous leur faites.

Les mots clés de cet article :

  • Connaissance de vos publics

 

  • Points de connivence

 

  • Engagement et stimulation

 

  • Possibilité de partage

 

[break/]

Pas beau ça ? Mmmmh ?!

[vc_contact_form label_name= »Nom » label_email= »Email » label_subject= »Sujet » label_message= »Message » label_send= »Envoi » css_animation_speed= »faster » css_animation_delay= »0″ email= »yves.bonis@gmail.com » error= »Veuillez renseigner un email valide s’il vous plaît. » success= »Votre message a bien été envoyé. Merci ! »]

Abonnez-vous simplement ici pour recevoir les prochains articles par mail...

Laisser un commentaire

Notifiez-moi des commentaires à venir via email - Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Bonjour Yves ! Il fait 35°C à l’ombre à Lyon, c’est cool (si je puis dire). Voilà pour la minute météo. Sinon, c’est intéressant car je me faisais une remarque récemment sur la nouvelle campagne de pub Apple, que je n’apprécie pas du tout.
    Avant la com’ Apple, c’était ellipitique et chacun y mettait le sens qu’il souhaitait, d’où sa force, je pense. La dernière pub, tout est « expliqué » et plutôt mal; ça enlève beaucoup de force à la marque et à son pourquoi.
    C’est juste un ressenti personnel, pas une analyse, mais quand j’ai lu ton article, j’y ai immédiatement repensé. Comme toi, j’aime la part de mystère, le chemin à faire loin du prédigéré sans intérêt.
    A bientôt !
    ça me fait penser que je dois répondre au dernier anti blogging. J’essayerai de prendre le temps demain.
    Ciao

    1. Bonjour Morgane,

      Oui, il fait chaud à Lyon… c’est peut-être le seul élément qui me refroidit à l’idée d’y revenir ^^. A poitiers cela dit… ce n’est guère mieux.

      Je te remercie d’avoir attiré mon attention sur les dernières pub d’Apple… Passionnant !

      Trop descriptif ? Trop corporate ? Trop sérieux ? Je ne me lancerai pas non plus dans une analyse, mais très franchement, on voit une nette cassure avec le côté fun, trendy et révolutionnaire des années Jobs pour un ton plus paternaliste et beaucoup, beaucoup moins nerveux…

      J’aimais tellement ça : http://www.youtube.com/watch?v=TaVFCdwT0hk (« Are you gonna be my girl »… génial !)

      Ou ça : http://www.youtube.com/watch?v=0d8aVzQY4Zo

      Un morceau de musique qui défonce, un concept graphique exceptionnel et déclinable à souhaits, 3 mots maxi (nous voilà au cœur de notre sujet) et des spots inoubliables !

      Ça a presque 10 ans et franchement, avant toutes ces histoires de crise, c’était vraiment une marque qui filait la pêche et qui transpirait la confiance en elle et en ses clients… non ?