Skip links

Comment avoir 12 000 contacts Facebook ? Peu importe, ça ne sert à rien !

On voit fleurir sur le web les offres de type “Comment avoir 12 000 contacts Facebook en 2 heures”… Ou encore, “Comment je suis devenu un dieu du web acclamé par 80 000 followers”.

Et du coup, la question se pose :

Comment fait-on ?

Chez les entrepreneurs, on murmure, on s’échange les adresses et les martingales pour blinder son carnet d’adresses le plus vite possible. Ouaip.

Ça passe beaucoup par des listes de diffusion, par des followers rémunérés au click ou par des contenus qui buzzent outrageusement mais qui ne seront jamais suivis par d’autres infos aussi fortes… Et tout ça pourquoi ? Pour celui qui vous a refilé la recette, pas de problème, c’est gagné. Mais pour vous ?

Ben tout ça pour rien.Votre page Facebook gonfle d’un jour à l’autre et puis stagne d’un coup. Plus rien ne s’y passe. Et plus grave encore, vous n’avez rien à en attendre !

Ecoute ou entente ? A vous de choisir

Que je vous explique :

Une page Facebook active se voit de suite. Il y a des commentaires et des “j’aime” un peu partout. Des contenus réguliers et attirants. On y trouve de l’actu, des projets, des idées, des débats… En plus, avec un peu de jugeotte, on peut faire des choses vraiment efficaces et attrayantes sur une fanpage Facebook. Tout ça pour peu que vos fans reviennent sur votre page et qu’ils aient envie de participer.

Mais quand vous avez juste lancé une ou deux “recettes” pour faire gonfler les stats… les gens n’ont rien à faire de votre page. On leur a demandé de cliquer sur “j’aime”, ils l’ont fait et puis c’est tout. Du coup, sur votre page, pas de débats, pas d’échanges, pas de partage d’infos… rien !

Et à quoi sert-elle votre fanpage après ça ??? A rien !

Pas de diffusion de vos messages. Pas de participation de vos fans. Du coup, pas d’engouement. Pas de soutien.

Alors, vous préférez 50 personnes qui vous écoutent et qui vous aident si elles le peuvent, parce qu’elles aiment ce que vous faites ? Ou 12 000 contacts artificiels qui ne feront jamais rien pour vous, notamment parce qu’ils n’ont même pas lu ce que vous aviez écrit ?

A titre d’exemple, j’aime bien citer une expérience personnelle. Alors que je travaillais pour un parc de loisir sur Paris, j’ai eu l’occasion de mettre en ligne une vidéo. L’objectif, c’était d’offrir de la visibilité à ce parc qui en manquait, afin de booster les ventes. Jusque là, tout va bien.

J’ai eu deux choix :

  1. Mettre ma vidéo sur tous les réseaux sociaux de France et de Navarre et pousser tout ça avec un communiqué de presse en espérant qu’elle soit repérée.
  2. Envoyer un lien vers ma vidéo à quelques amis, connaissances et anciens collègues, bref des gens qui m’écouteraient un instant.

Vous vous en doutez, j’ai choisi la deuxième option. J’ai donc envoyé 1 petit message à 60 personnes. Leur proposant de regarder ça et de le partager si ça leur plaisait. Résultat : 75 000 vues en trois jours, la vidéo est passée sur Télé matin (1.4 millions de téléspectateurs à l’époque en 2007) et a fait le tour du web. Et surtout nous avons fini par combler les objectifs de vente à 160%. Donc cela avait été efficace.

Ça n’était pas de la magie. Pas plus qu’une recette miracle. Juste l’envoi d’un message à 60 personnes avec qui je partageais une relation de confiance. Et même sur ces 60, je vous parie qu’ils n’ont pas tous joué le jeu.

Donc souvenez vous : sur le web comme ailleurs, mieux vaut s’investir à fond pour 50 fidèles que pour 12 000 “ombres”.

[vc_contact_form label_name=”Nom” label_email=”Email” label_subject=”Sujet” label_message=”Message” label_send=”Envoi” css_animation_speed=”faster” css_animation_delay=”0″ email=”yves.bonis@gmail.com” error=”Veuillez renseigner un email valide s’il vous plaît.” success=”Votre message a bien été envoyé. Merci !”]

Abonnez-vous simplement ici pour recevoir les prochains articles par mail...

Leave a comment

Notifiez-moi des commentaires à venir via email - Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Ah Céline,

    Je sais que vous êtes de ces personnes qui ont tout compris au web des valeurs ! Un modèle pour bien des blogueurs.

    Merci beaucoup :)

  2. On ne sait jamais, manqu’rait plus que ça marche d’être nous-même ! plutôt que de suivre le courant dominant sans joie !
    Je ne sais pas pourquoi mais cela me fait penser à “travailler moins pour gagner plus”, prochain sujet d’article ?
    En tous les cas la (haute ) qualité plutôt que la quantité, je dis Oui !

  3. Je dirais “s’éparpiller moins pour travailler mieux et donc gagner plus”.

    Parce que maintenir la confiance de vos vrais soutiens sur le web, ça demande un vrai gros travail de cohérence, de fidélité, de respect, de continuité, d’écoute, de réponse… Comme dans le reste de la vie en somme.

    Et en le faisant de façon authentique, on le fait pour des gens qui apprécient et qui savent le rendre.

    Vous avez bien raison Élise, le résumé c’est vraiment “qualité plutôt que quantité” !

  4. « S’éparpiller moins pour travailler mieux et donc gagner plus »

    Je crois Yves que vous tenez là le slogan de votre entreprise :-)

  5. C’est un peu long quand même. Mais ça résume bien l’aspect opérationnel de ma démarche, je suis d’accord Céline ! :)

  6. j `aimerai avoir des amis ou des contactes âgée de 25 a 45 ans

    1. Bonjour Konemamadou,

      Avant de vous lancer dans votre communication sur Facebook, si j’étais vous j’essaierai de cibler de façon plus spécifique. Cette tranche d’âge recouvre beaucoup de réalités différentes.

      Il se trouve que 40% des utilisateurs de Facebook en France sont dans cette tranche d’âge. Ce sera donc un peu vague pour déployer un message à la fois pertinent et efficace sur ce réseau déjà saturé d’infos.

      Selon votre activité, je suis sûr que vous pourrez affiner les profils que vous désirez toucher. Ensuite, il restera à leur proposer une expérience à la fois attrayante et pleine de sens afin d’avoir des contacts utiles.

      J’espère que cela vous aidera. Très bonne continuation et à bientôt sur ce site,

      Yves