Bonjour à tous,

Nous vivons une époque où il n’est plus nécessaire de convaincre de la nécessité de mettre du storytelling dans les marques. Chacun sait maintenant qu’une marque devient irrésistible quand elle titille l’imagination de ses clients.

Savoir oui, mais faire…

Savoir et faire sont deux choses différentes. Il y a un gouffre entre comprendre et mettre en œuvre.  Et un autre abîme entre fabriquer une historiette autour d’un produit à l’occasion des soldes et construire l’épopée d’une marque qui restera dans les esprits et sous-tendra toutes les prises de parole de la marque. Ceci parce que votre histoire, votre parcours ne change pas. Vous l’avez vécu, il est à vous et est donc impérissable !

On a tous quelque chose d’héroïque

J’accompagne sans cesse des dirigeants qui ont réalisé de véritables exploits dans leur vie et qui se trouvent dans l’incapacité de les raconter voire même de les identifier. Des exploits sportifs qui leur ont donné le goût du dépassement, des réalisations artistiques audacieuses ou des songes qui ont forgé leur vision du monde et qui n’en parlent tout simplement pas.

Des gens qui ont surmonté des épreuves intolérables pour le commun des mortels et qui gardent ces trésors épiques de peur de passer pour prétentieux, ridicules ou misérables. Dans l’enfance, par les tribulations de la vie ou par défi personnel, ils ont su se dépasser, traverser les épreuves et revenir… mais n’en parlent jamais !

Garder le silence c’est promouvoir la banalité

Réfléchissez un instant : s’attacherait-on à nos héros favoris si leur vie avait été d’une écrasante banalité ? Côté fiction, Frodon du Seigneur des anneaux, James Bond et les autres seraient-ils hypnotiques s’ils n’avaient rien vécu ? Ou si nous n’en savions rien ? Einstein, Mandela et Gandhi, pareil.

Il en est de même pour vous. Même si vous avez la sensation que vos exploits n’en sont pas vraiment et même si en apparence ils n’ont pas de rapport avec votre activité, vous vous rendrez compte que ces expériences fondatrices ont sculpté votre parcours.

Pourquoi ça n’est écrit nulle part ?

Les questions fondamentales que je pose dans mon travail sont toujours « Pourquoi faites-vous ce métier et pas un autre ? », « Pourquoi comme cela et pas autrement ? », « Pourquoi cette entreprise et pas une autre ? » et « Pourquoi ça n’est écrit nulle part ? ».

Obtenir les réponses est affaire de bienveillance, de méthode et d’un peu de finesse mais j’en ressors un constat après 7 ans d’activité : une existence banale n’existe pas. Donc potentiellement, une marque banale n’existe pas !

Ain’t no mountain high enough

Travailler avec moi, c’est déjà avoir envie de faire sortir ces trésors et d’en être fier. Malgré les résistances.

La semaine dernière voyez-vous, une chose rarissime s’est passée : deux clients ont pleuré à leur première séance sans que je ne dise rien. Deux minutes de larmes, quelques mouchoirs… et puis deux heures à découvrir des trésors incroyables ! Exploits physiques, audace hors du commun, volonté et capacité et résilience qui forcent le respect… Le terreau d’univers de marque inimitables qui ne demandent qu’à sortir pour éblouir le reste du monde !

On en discute par ci ?
Et recevez la newsletter par là

Work is always in progress...

Bienvenue

P.S. : Si vous vous demandez pourquoi il y a un mot en vert et un mot en rouge dans cet article… c’est que vous ne connaissez pas encore le secret (lien vers la boutique et musique dramatique)