Bonjour à tous,

Comme promis hier dans l’épisode 1 de cette série de 7 articles, voici le second texte, celui d’Étienne Rodde.

Avant de vous parler un peu plus de lui, puis de lui laisser la parole, petit rappel du concept :

J’ai décidé il y a peu de répondre à la question suivante :

Comment Yves Bonis Conseil travaille avec ses clients ?

J’y ai répondu en trois points :

  • Notre éthique commune est mon cadre de référence
  • Leur histoire est ma boîte à outils
  • Leurs idéaux sont mes objectifs

Puis j’ai proposé à 7 de mes clients de réagir à ces trois points en détaillant par écrit leur ressenti et leur vécu vis-à-vis pendant et après notre collaboration. Ils ont joué le jeu et m’ont fait le plaisir de rédiger les textes que je suis fier de vous présenter ici sur 7 jours consécutifs.

Sans plus tarder, laissez-moi vous présenter Étienne Rodde, plus connu sous le nom d’Iti63. Il est un chroniqueur de jeux vidéos – oui Madame, c’est un métier et pour ceux qui en doutent, je vous renvoie à son interview ici-même :) – à la voix exceptionnelle et un dessinateur formidablement doué. Je lui dois notamment la charte graphique et les illustrations de mon E-book et je l’accompagne depuis près d’un an et demi dans le développement de son entreprise « Frapstesjeux ».

Pour chacun de mes clients, j’ai « flashé » sur certains pans de leur personnalité. Avec Étienne, c’est sans contexte sa passion, sa détermination à vivre de ce que d’autres appellent un « hobbie » et une transparence absolument désarmante dans sa communication. Comment vous dire ça… cet homme m’émeut à chaque fois que je le vois s’adresser aux quelques 5 000 personnes qui le suivent activement sur le web et ça, c’est véritablement extraordinaire !

Il me fait l’honneur de bien vouloir parler de notre collaboration autour des trois points présentés plus haut et je vous laisse avec lui :

Étienne Rodde – Frapstesjeux

 Etienne Rodde - Frapstesjeux

  • Notre éthique commune est mon cadre de référence :

Oui, cela se ressent, je dirais même plus que c’est fondamental puisque cela permet aux clients que nous sommes de ne pas avoir à “expliquer” nos valeurs pour tenter de les faire comprendre au stratège que tu es. Ayant les mêmes fondations, on peut construire plus facilement quelque chose de solide et avec un impact en respect avec ces mêmes valeurs. Tu ne nous proposes pas de solutions qui vont à l’encontre de notre manière de penser et voir le monde.

  • Leur histoire est ma boite à outils :

Bien que je sois d’accord dans le fond, je trouve que pour la forme, il serait plus pratique d’utiliser le mot parcours. Du moins, je prends ta phrase dans ce sens-là. Tu travailles au présent pour un avenir plus coloré pour nous. Je vois un peu les choses ainsi : on suit notre chemin et pour une raison x ou y, on se perd un peu et n’arrivons pas à prendre le recul nécessaire pour appréhender la route suivante. Par ton travail, nous “analysons” les choix accomplis avant de te rencontrer pour en déduire quel pourraient être notre trajet suivant.

  • Leurs idéaux sont mes objectifs :

Effectivement, tu ne m’as jamais dit “il faut faire ça ainsi pour réussir”. Tu m’as toujours demandé ce que je souhaite atteindre. Comme nous l’avions déjà souligné ensemble, quand je pensais à ton travail avant de te rencontrer, je me disais qu’il s’agissait surtout de me proposer une théorie : “voilà les rames, débrouilles toi”, un élément bête et méchant à utiliser pour s’en sortir.

Au contraire, tu as prouvé par ton application que seul ce que je souhaite compte et que tu t’y adaptes pour proposer des solutions en adéquation avec mon idéal. Tu vas dans le même sens que ce qu’on cherche à atteindre, sans chercher à nous imposer un passage particulier sous prétexte qu’il faut rentrer dans un cadre pour réussir. Tu ne nous adapte pas à la théorie, tu adaptes les solutions à notre bien être dans notre milieu professionnel.

Pas de cadre, pas de théorie, juste nous (valeurs, parcours et idéaux = plaisir, bien être ?).
Une aventure dont nous sommes le héros, je dirai même plus : Une stratégie dont nous sommes le héros.

Pour résumer, tout est en fonction de nous.

Étienne est le fondateur de Frapstesjeux, équipe de « filmeurs » spécialistes des solutions filmées de jeux vidéos (plus 17 millions de vues sur Dailymotion et près de 6 000 vidéos à leur actif) et est également dessinateur et illustrateur indépendant.

Le lien pour le découvrir :

Je remercie Étienne pour son texte qui m’a beaucoup touché et je vous donne rendez-vous pour l’épisode 3 de la série Yves Bonis Conseil vu par ses clients, dès lundi !

Faites-vous connaître, écrivez-moi !
Et recevez les articles et newsletters ici

Work is always in progress...

Bienvenue